« Explorer nos résistances créatives »

Les articles qui racontent notre Actu

Inspirer & ralentir quelques jours pour explorer nos résistances créatives.

« La semaine dernière à Bascule Argoat avec 12 personnes, j’ai vécu la première résidence de soin militant à la maison : (R)éveil Collectif. 4 jours guidés par Enora et Aleksandra entre mouvements du corps, pratiques créatives et travail qui relie.

Car quand certaines de mes copaines sont inquiété.e.s et vivent les conséquences de leur courage dans leur chair : pointer, demander l’autorisation pour se déplacer hors de France… Est-ce que, ce que je fais moi, ça suffit ?

Et, quand je m’occupe de la compta d’un collectif qu’on soutient parce qu’iels se sont vu refuser l’ouverture d’un compte bancaire car trop politisés ou quand j’anime une table ronde pour visibiliser les enjeux de l’agro-industrie est que ça compte ? Est-ce que je suis utile dans la lutte ? Et est-ce que je suis assez militante ? 

Autour d’un feu honorer ensemble notre peine : le cauchemar collectif d’une vague autoritaire en cours, l’impuissance face à ce qu’il se passe en Palestine, le sentiment parfois d’être et de ne faire au fond jamais assez. 

Puis une lecture qui résonne : “Chaque domaine est nécessaire à la création d’une civilisation qui soutient la vie. Ceux qui travaillent silencieusement en coulisse ne se voient pas comme militant.e mais nous si. Toute personne agissant dans un but plus vaste est militante.” (Joanna Macy).

Alors par la danse, l’écriture, le toucher, le sensible, on se permet le changement de regard, le fait de s’autoriser le pas de côté. De déconnecter pour mieux lutter. On observe les masques tomber, les discours héroïques qui n’ont plus besoin d’être pour explorer ensemble nos vulnérabilités, nos rêves.

Puis, après 4 jours, on referme cette bulle pour ancrer que ce qu’il s’est passé compte. 

Que le soin, la douceur, les liens, la joie ça compte dans nos trajectoires personnelles et collectives. 
Pour avoir la force et le courage de continuer. Je repars rechargée et émerveillée par la puissance des murs de Bascule Argoat, un commun à défendre pour continuer à exprimer nos résistances créatrices. » 

Sophie, permacultrice, Artiste Militante, Ecologue. 

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *