You are currently viewing « J’ai participé à la semaine d’exploration d’octobre du lieu Bascule Argoat »

« J’ai participé à la semaine d’exploration d’octobre du lieu Bascule Argoat »

Voici le retour d’une exploratrice de la semaine dernière qui retrace les moments forts de celle-ci :

« J’ai participé à la semaine d’exploration d’octobre du lieu Bascule Argoat situé entre Plouray,Priziac et Langonnet. Du 2 au 8 octobre, nous avons donc cohabité à vingt dans cet ancien couvent de campagne avec vue sur étang.

Un des mots phares du séjour étant la gratitude, j’ai souhaité me remémorer quelques moments de grâce et de partage.

  • gratitude pour le temps d’inclusion qui nous a permi de se découvrir entre habitant.e.s et visitheureuses,
  • gratitude pour Suzanne et Lucille, les deux amies avec qui je suis venue. Cette semaine nous a autant permis de renforcer nos liens que de faire de superbes nouvelles rencontres
  • gratitude pour la tambouille aux courgettes que nous avons cuisiné avec mes deux copines, partagé à nous vingt,
  • gratitude pour la créativité de tous.tes lors des repas communs. Pensées aux cookies d’Enora, au gâteau au chocolat (et aux haricots rouges) de Lucie et au crumble de moi, Suzanne et Lucille,
  • gratitude pour la manière dont on a revisité le haricot rouge (cuit en trop grande quantité dès le deuxième jour) à travers des recettes éclectiques
  • gratitude pour le petit déjeuner et pour toutes les autres tartines de pain beurre confiture,
  • gratitude pour les temps passés dans le magnifique jardin de Bascule Argoat grâce aux superbes (mais inquiétantes) températures,
  • gratitude pour la baignade dans l’étang,
  • gratitude pour les pièces de théâtre improvisées autour des communs nourriciers,
  • gratitude pour les frites chez Simone, voisine maraîchère,
  • gratitude pour le chantier chez Guillaume, chez qui nous avons notamment appris, grâce à sa pédagogie, à poser des ardoises sur un toît,
  • gratitude pour le temps record de ramassage de courges chez Simone, qui nous a ensuite gentiment payé une bière en nous racontant son parcours passionnant,
  • gratitude pour la beauté de l’Abbaye de Langonnet, collée à Bascule Argoat,
  • gratitude pour la soirée “Coeur et Engagement” rythmée par l’atelier Le Travail qui Relie,
  • gratitude pour les paillettes avant la fête, et surtout gratitude pour la fête du jeudi soir. Ca fait toujours du bien de danser,
  • gratitude pour les outils de gouvernance appris,
  • gratitude pour l’atelier Inventons Nos Vies Bas Carbones,
  • gratitude pour l’après-midi réalisation de pancartes post-manifestation,
  • gratitude pour avoir choisi comme film du vendredi soir un des seuls films dans lequel les personnage principaux se plaignent de manger trop de haricots (Le Secret de Brokeback Moutain),
  • mais surtout gratitude pour la discussion sur l’amour et les relations qui a fait suite à ce film,
  • gratitude pour le temps de déclusion qui nous a fait prendre conscience de la richesse de la semaine passée,
  • gratitude pour la balade à vélo vintages jusqu’à Priziac,
  • gratitude pour la manifestation, ou la marche des cochons,
  • gratitude pour toutes les personnes qui se battent contre les fermes-usines et pour un retour à la paysannerie,
  • gratitude pour la baignade dans le lac de Priziac qui a suivi la manifestation,
  • gratitude pour le karaoké festif,
  • gratitude pour tous les échanges formels et informels avec toutes les personnes croisées cette semaine,
  • gratitude pour les outils de vie en collectif partagés (le cri du loup pour appeler tout le monde au repas ou aux temps communs, le JP ou Journal de Plouray pour tenir les personnes informées du programme du jour, les cadres posés en temps commun (souveraineté, parler en son je, écoute active et non réactive…),
  • gratitude pour les trois feux de camps,
  • mais aussi gratitude pour les moments qui auraient pu être charbon mais qui n’étaient que pépites grâce à la force du collectif (vidage des toilettes sèches, la terre qui reste sur nos corps en sortie de baignade, sexy ménage de départ…).

Enfin bref, merci à tous.tes pour cette semaine riche en rencontres et en apprentissages, vive Bascule Argoat et vive les haricots rouges !

Awen,

Visitheureuse prête à en découdre pour une justice sociale et climatique.

 

 

Laisser un commentaire